Séminaire sur Le Maître et Marguerite

16 novembre 2007

Vendredi, le 16 novembre 2007, le département des Langues Slaves et des Études est-européennes de l'Université Catholique à Louvain et le Département de russe du Lessius Hogeschool à Anvers, a organisé le 5ème Jour des Slaves flamands, qui était consacré entièrement au Maître et Marguerite cette année.

Un choix d’excellents Slaves flamands a servi un aperçu de 40 ans de Grand Amour dans le Hall de Congrès du Lessius Hogeschool à Anvers qui était bien rempli.

Qu'est-ce qu'on a appris?

Après une introduction d'Emmanuel Waegemans, c'était Vladimir Ronin (Lessius) décrit comment il a observé, comme un enfant en Russie, la première publication du Maître et Marguerite et comment le livre a été accueilli en ce temps-là et plus tard.

Pieter Boulogne (KUL) a discuté la réhabilitation de Boulgakov, qui a commencé apparemment à un moment inattendu, depuis que le dégel dans le régime soviétique, qui avait commencé après la mort de Staline, était déjà fini de nouveau quand la première partie du livre a été publiée en 1966.

Martine Van Goubergen (Vlekho) a présenté une thèse sur la dimension diabolique du roman et Lidia Rura (Lessius Hogeschool) a élucidé le thème biblique dans Le Maître et Marguerite. Une partie intéressante de cela est constituée des différences qu'elle a observées dans la façon comment les catholiques et les orthodoxes regardent la Bible et le personnage de Jésus.

Manu Waegemans (KUL) s'est posé la questionsi Le Maître et Marguerite est un oeuvre autobiographique et Tatjana Soldatjenkova (KUL) a montré comment la langue russe est riche et comment Boulgakov a utilisé cette richesse pour s'exprimer complètement.

Heili Verstraete (Hogeschool Gent) a montré comment il a du être difficile de traduire Le Maître et Marguerite, à cause des nombreux différents textes rédactionnels qui ont existé au départ.

Et Eric Metz (UGent) a surfé en cyberespace à la recherche du Webmaster et Marguerite. Il a fait une sélection de quelques-uns des milliers de poèmes qu'il a trouvés sur internet, tous inspirés par le roman.

Les présentations étaient animées avec des fragments musicaux et des extraits de films inspirés par Le Maître et de Margarita et fournis par votre webmaster. Vous pouvez les regarder en utilisant le menu à droite.



Partager cette page |