Des jours excitants pour l'appartement numéro 50

7 septembre 2012

Au mois de mai, nous avons déjà signalé le tumulte dans l'appartement 50 dans la maison à la Bolchaïa Sadovaïa numéro 10 à Moscou. Le nombre 50 est l'appartement infâme où Stiopa Likhodeïev et Micha Berlioz ont vécu dans Le Maître et Marguerite, et où Woland et sa suite se sont installés.

Les visiteurs réguliers de ce site savent que dans cet appartement le Musée M.A. Boulgakov est situé depuis 2007. On ne peut pas confondre ce musée avec la Maison de Boulgakov, l'autre musée et théâtre avec de nombreuses autres activités qui est situé au rez de chaussée du même bâtiment depuis 2004.

Le 14 mai, il a été annoncé q'Inna Michina, la directrice du Musée M.A. Boulgakov, a été licenciée en raison de luttes internes. Ce fut à la grande consternation de sa sœur Marietta Tchoudakova, auteur, critique et historienne célèbre à Moscou. Depuis la démission de Michina, le musée fut dirigé sur base intérimaire par l'ancienne directrice adjointe Valentina Dimenko.

Cliquez ici pour lire plus sur ce conflit

Après la démission de Michina, le Département de la Culture de la ville de Moscou, a organisé un concours. Les personnes ou parties intéressées ont pu demander une subvention de 200.000 roubles (4.925 euros) pour élaborer une proposition pour la destination de l'appartement numéro 50. Finalement, quatre des neuf équipes participants ont réussi de mener leur projet jusqu'à la finale de la compétition qui, si tout se passe bien, est prévue dans une semaine exactement, le 14 septembre 2012. Le gagnant pourra fournir le nouveau directeur du Musée M.A. Boulgakov.

Une première équipe est dirigée par Nikolaï Goloubev. Il est le directeur de la Maison de Boulgakov au rez-de chaussée, et il rêve d'un concept global de musées consacrés à Boulgakov. Il propose une politique intégrée pour les deux musées existants dans Bolchaïa Sadovaïa numéro 10, et une coopération étroite avec le Musée de Boulgakov qui est situé sur Andreïvski Spousk numéro 13 à Kiev, en Ukraine, où Boulgakov a vécu, et où le roman La Garde Blanche et la pièce de théâtre Les jours des Tourbine sont situés.

Le deuxième finaliste est Alexandra Selivanova. Elle était déjà attachée au Musée M.A. Boulgakov comme commissaire des expositions. A propos d'elle, des lecteurs du journal Novaïa Gazeta ont déclaré qu'elle a été au coeur de la tourmente qui a existée en mai 2012. Elle aurait allé au Département de la Culture pour se plaindre de la gestion d'Inna Michina, mais ce rumeur a été nié par la suite dans une lettre ouverte signée par tous les membres du personnel du musée.

Le troisième candidat vient également de l'équipe de l'ancien régime du Musée M.A. Boulgakov. Il s'agit d'un groupe dirigé par auteur, critique et historienne précitée Marietta Tchoudakova. Après la démission de sa sœur, elle serait toujours dans l'espoir de pouvoir utiliser ce concours pour retablir son influence sur le musée.

Finalement, le quatrième prétendant est un certain Gabriele Filippini, un architecte de Pesaro, en Italie. Avec sa collaboratrice et épouse russe Olga Moskvina, il veut développer un projet dans lequel non seulement la maison à Bolchaïa Sadovaïa numéro 10 est en cause, mais également l'étang du Patriarche à proximité, où, comme vous le savez, l'histoire du Maître et Marguerite commence.

Natalia Fishman, chef adjoint du Département de la Culture de la ville de Moscou, a dit que le Musée M.A. Boulgakov a un potentiel énorme pour avoir un aspect international majeur. Nous espérons donc que le jury va choisir un projet cohérent, et que les visiteurs russes et étrangers se sentiront les bienvenus dans tous les coins de Bolchaïa Sadovaïa numéro 10, et qu'ils pourront enjouir pleinement l'esprit de Boulgakov.

Turbulences dans l’appartement n° 50


Dans cette émission de la chaîne de télévision Moskva 24 vous pouvez écouter deux finalistes du concours: Nikolaï Goloubev, le directeur de la Maison de Boulgakov au rez-de chaussée de la maison à Bolchaïa Sadovaïa numéro 10, et Alexandra Selivanova, qui a été commissaire des expositions dans le Musée M.A. Boulgakov sous le régime d'Inna Michina et sa sœur Marietta Tchoudakova.



Partager cette page |