Laps de temps

Français > Le roman > Laps de temps

L'histoire biblique

Les événements bibliques commencent le matin du quatorzième jour du mois printanier de Nisan pour finir vers la fin de la nuit du festin juif de Pesach. Nisan est, selon l'agenda civil, le septième mois du calendrier lunaire juif. À l'origine, selon l'agenda ecclésiastique, c'était le premier mois. Le quinzième jour de Nisan (commençant au coucher du soleil du quatorzième) est le début du festin de Pesach (en hébreu: פסח - dérivé de Pasach, ce qui signifie passer). C'est le jour de la pleine lune, parce que les mois juifs commencent le jour de la nouvelle lune astronomique. Pesach est aussi connue comme Passover, le festin printanier, le festin de liberté, ou la fête des matzot qui commémore l'exode des Juifs de l'Egypte.

Traditionnellement on accepte que le quatorzième jour du mois printanier de Nisan sur lequel Christ a été crucifié, était un vendredi. Parce que nous savons de la Bible que Jésus devait être enterré peu après sa mort, avant le coucher du soleil et le début du sabbat (toujours un samedi).

Les actions à Moscou

Les actions à Moscou se situent entre le mercredi soir et la nuit de samedi à dimanche. Au cours de cette nuit, le maître trouve la paix ,et et Pilate trouve la miséricorde. Cette chronologique montre de fortes similitudes avec celle de la semaine chrétienne de Pâques, quii culmine par la nuit de samedi à dimanche avec la Résurrection du Christ. Ainsi, le cadre chronologique des événements à Moscou est en ligne avec la deuxième partie de la Semaine Sainte chrétienne, de la veille du Jeudi Saint à la veille de Pâques.

Cependant, au début du roman, Boulgakov écrit que la discussion entre Berlioz et Bezdomny à l'étang du Patriarche a lieu à «une terrible soirée de mai». Beaucoup de critiques occidentaux considèrent cela comme une preuve que les scènes moscovites du Maître et Marguerite ne peuvent pas avoir lieu dans la semaine de Pâques, parce que cette fête tombe toujours un dimanche entre le 22 mars et le 25 avril, jamais au mois de mai.

Mais cet argument repose sur une idée fausse. Les chrétiens russes suivent la doctrine orthodoxe, où Pâques est toujours fêté à un dimanche entre le 3 avril et le 9 mai. Pour les chrétiens orthodoxes, la fête de Pâques peut, en effet, tomber en mai. Entre 1928 et 1940, la période pendant laquelle Boulgakov a écrit Le maître et Marguerite, cela a même été le cas trois fois: en 1929, 1932 et 1937.

La nuit Walpurgis

Selon l'experte française Marianne Gourg, le grand gala de Woland coïncide avec la nuit Walpurgis ou le sabbat des sorcières, qui est fêté dans de grandes parties de l'Europe du Nord et l'Europe Central, chaque année dans la nuit du 30 avril au 1er mai.

Cette interprétation est moins probable. Après tout, si la scène à l'étang du Patriarche a eu lieu à «une terrible soirée de mai», comme Boulgakov l'a écrit, la nuit de Walpurgis était déjà passée.

Pour info: en 1932, quand Boulgakov a travaillé sur la troisième version du Maître et Marguerite, la fête orthodoxe de Pâques et la Nuit de Walpurgis tombaient au même jour. Mais cela ne peut pas être une raison pour situer le grand gala de Woland à la Nuit de Walpurgis, parce qu'alors Berlioz et Bezdomny auraient du avoir leur conversation à l'étang du Patriarche à «une terrible soirée d'avril», quod non.

Les systèmes calendaires

Il n'est pas toujours facile de situer des dates de l'histoire soviétique dans notre calendrier. Après tout, le régime soviétique a renversé son système calendaire à maintes reprises.

Cliquez ici pour lire plus sur la question des calendriers à l'Union soviétique



Partager cette page |