Les systèmes calendaires

Français > Contexte > Contexte social > Les sysyèmes calendaires

Partout dans ce site vous pouvez trouver quelques dates mentionnées d'une façon assez particulière. Comme le 3 [15] mai 1891 pour la date de naissance de Boulgakov, par exemple. Cela ne signifie pas que je ne suis pas sûr s'il est né le 3 mai ou le 15 mai. Ni qu'il aurait célébré son anniversaire quelque part entre le 3 mai et le 15 mai. Non, c'est à cause des différents systèmes calendaires qui ont été utilisés. Boulgakov est né le 3 mai 1891 suivant le calendrier grégorien, ou le 15 mai 1891 suivant le calendrier julien.

Jusqu'à la fin du quinzième siècle l'année russe commencait le 1er mars. Les années ont été comptées à partir de la création du monde, un événement qui a été situé en 5509 A.C. En 7208 suivant ce système calendaire - notre année 1699 - tsar Pierre I Alekseïevitch (1672-1725) ou Pierre le Grand a introduit le calendrier julien et a décidé que le suivant 1er janvier serait le 1er janvier 1700. Une décision tout à fait inhabituelle, puisque beaucoup d'autres pays utilisaient le calendrier grégorien depuis 1582. Ils avaient donc sauté 10 jours.

En 1918, après la Révolution, Lenin a levé la question de réforme calendaire et, après une enquête du sujet, a publié un décret pour adopter le calendrier grégorien «dans le but d'être en harmonie avec tous les pays civilisés du monde.» Mais les Blancs ont continué à suivre le calendrier julien, donc votre anniversaire pourrait varier selon le parti au pouvoir du territoire à ce jour.

L'adoption du calendrier grégorien a nécessité l'annulation de 13 jours, au lieu de dix jours comme quand les autres pays ont introduit le calendrier grégorien, parce que dans l'intervalle il y avait eu trois années séculaires comptées comme des années bissextiles.

En 1923, un changement radical du calendrier est survenu. L'Union soviétique avait aboli tant le calendrier grégorien officiel - installé par Vladimir Ilitch Lénine (1870-1924) - que le calendrier julien - qui a toujours été utilisé par l'Église Orthodoxe russe. Un nouvel calendrier a été introduit, dans lequel les semaines ont été changées et tous les festins religieux et les jours fériés ont été remplacés par cinq jours fériés nationaux associés à la Révolution.

Ce Советский революционный календарь [Sovietski revolioutsionni kalendar] ou Calendrier soviétique révolutionnaire, ommunément appelé le Calendrier Éternel est entré en vigueur le 6 octobre 1923, en donnant cinq jours aux semaines et six semaines aux mois, pour qu'il y ait 12 mois de 30 jours, plus cinq jours fériés avec des noms nationaux au lieu des noms de jour de semaine. Le but principal Du Calendrier Éternel était d'augmenter la productivité. Les jours fériés étaient devenus chancelants ce qui pouvait provoquer des difficultés réelles à la vie de famille.

En 1931, la semaine de cinq jours et les jours de repos chancelants ont été remplacés par un autre système. Ce nouveau plan avait des années de 12 mois avec les mêmes vacances qu'auparavant et le même jour supplémentaire pour les années bissextiles, mais avec des semaines de six jours où le jour de repos était prévu pour le 6ème, 12ème, 18ème, 24ème et 30ème jour du mois.

Depuis 1940 la Russie officielle est revenue au calendrier grégorien avec sa semaine de sept jours, et le dimanche comme jour de repos. Par cette dernière action le gouvernement est revenu à l'idée de Lénine et la Russie utilise de nouveau le même calendrier que «tous les pays civilisés du monde.»

Noël et Nouvel An

Bien que le gouvernement ait officiellement adopté le calendrier grégorien, l'Église Orthodoxe russe se cramponnait toujours au calendrier julien plus familier, ils le font même encore toujours. C'est la raison, par exemple, pourquoi ils célèbrent toujours Noël, le 25 décembre dans le calendrier grégorien, le 7 janvier, selon le calendrier julien. Et Nouvel An est fêté le 14 janvier, ce qui pour beaucoup de Russes est une raison de fêter Nouvel An deux fois: le Nouvel An normal le 1er janvier et Старый Новый год [Stari Novi god] ou l'Ancien Nouvel An le 14 janvier.

Pâques

Le maître et Marguerite est situé dans la semaine de Pâques. L'histoire biblique de Pilate et Yeshoua se situe aux jours du festin de Pesach, le festin printanier juif.

Aux premiers siècles après Christ presque toutes les églises locales ont célébré Pâques à une différente date. Quelques églises avaient déterminé la date en fonction du Pesach juif, pendant que d'autres ont célébré Pâques sur chaque 27 mars et il y avait beaucoup plus de traditions, chaque avec un autre résultat.

En 325, le premier Concile Oecuménique à Nicée, au nord-ouest de l'Anatolie, la Turquie actuelle, en a mis fin. Un Concile œcuménique est un conseil général des évêques chrétiens de l'église entière. Le but était d'utiliser une règle unique pour calculer la date de la fête de la Résurrection.

Le Concile a décidé que la célébration de la Résurrection devrait toujours être après Pesach, comme la Résurrection elle-même était après Pesach. En plus ça devrait être un dimanche, donc une date fixe ne pouvait pas être considérée. Le Conseil a décidé que le festin devrait être le premier dimanche après la première lune complète après le premier jour du printemps ou l'équinoxe printanier. La date de Pesach a été calculée d'une façon semblable, donc ce calcul devrait être suffisant pour avoir Pâques après Pesach. Pour les années dans lesquelles cela ne fonctionnait pas, le Conseil a ajouté la mention «après le Pesach juif».

Le Dimanche de Pâques est au milieu du cycle annuel de Pâques et détermine la date dedes autres jours fériés chrétiens dans ce cycle. Le Mercredi des Cendres, le premier jour du Carême, est toujours 46 jours avant Pâques (il y a quarante jours de carême, les dimanches dans ce cycle ne sont pas comptés), l'Ascension est toujours quarante jours après Pâques, et le Pentecôte est toujours le 7ème dimanche ou le 50ème jour après le Pâques. Cinquante dans le grec est πενήκοντα - penikonta, dont le mot Pentecôte est dérivé.

L'Église Orthodoxe a continué à utiliser le calendrier julien après 1582 (l'année où Rome a introduit le calendrier grégorien) et la date de Pâques est toujours calculée en fonction de cela. Il y a bien longtemps l'Église Orthodoxe a considéré de réformer le calcul, mais ils n'ont pas voulu introduire une méthode par laquelle Pâques pourrait tomber avant Pesach.

Dans le calendrier julien, le 21 mars est pourtant toujours 13 jours plus tard que dans le calendrier grégorien. Ainsi la première lune complète n'est pas la même non plus. Les deux peuvent coïncider mais elles peuvent différer jusqu'à plus d'un mois (après la lune complète suivante).



Partager cette page |