master i margarita - Vladimir Bortko

Français > Adaptations > Films > Séries télévisées > Vladimir Bortko

Ce feuilleton télévisé de 10 épisodes, diffusé à la fin de 2005 sur Telekanal Rossiia, a marqué des appréciations sans précédent.

C'était le deuxième essai du réalisateur Vladimir Bortko (° Moscou, 1946) de filmer le chef-d'œuvre de Boulgakov. En 2000 il avait déjà été sollicité par le studio de cinéma Kino-Most, associé au canal concurrent NTV, mais au dernier moment le studio n'a pas réussi à venir à un accord avec Sergei Chilovski, le petit-fils de la troisième femme de Boulgakov et le propriétaire des droits d'auteur. Cette fois-ci, avec Rossiia, il a réussi. Et cela n'est pas resté inobservé.

Cette épopée télévisée de plus de 8 heures a été lourdement critiquée, ou considérée au moins avec beaucoup de scepticisme, avant qu'elle était présentée sur l'écran. Quelquefois c'était comme si les adeptes de Boulgakov se comportaient comme de vrais Latounski modernes en critiquant avec profanation un film qu'ils n'avaient pas encore regardé. Ou peut-être c'était à cause de la campagne publicitaire gigantesque qui a été lancée pour promouvoir la série, ce qui pourrait apporter des raisons pour craindre une production ambitieuse et hollywoodienne, voir superficielle. Mais heureusement ce n'était pas le cas.

Contrairement à des adaptations précédentes comme celle d'Aleksandar Petrovic en 1972, le réalisateur Vladimir Bortko a suivi le livre méticuleusement. Quand vous avez 10 fois 52 minutes de disponibles pour cela, c’est, évidemment, plus facile que quand vous êtes censés livrer un film de 90 minutes. Le cadre d'une série télévisée s’avère être un format idéal pour élaborer cet oeuvre compliqué et multidimensionnel avec beaucoup de différents personnages. Bortko avait déjà montré son talent avec son adaptation pour la télévision de l'Idiot de Fedor Dostoïevski en 2003. En plus il avait déjà filmé un autre roman de Boulgakov auparavant, Coeur de chien, en 1988. Il a suivi les dialogues presque mot par mot parce que, disait-il, Boulgakov a écrit le roman presque comme un scénario.

J'étais sceptique aussi quand j'ai vu le dvd à la дом книги (Dom Knigi) ou la Maison de Livres à Moscou. Mais la curiosité était plus forte que le scepticisme et, franchement, j'ai été agréablement surpris dès les premières images. Le rencontre de Woland avec Ivan et Berlioz et la première confrontation de Pilate et de Yeshoua Ha-Nozri ne sont pas seulement bien décrits et actés, mais en plus ils se sont accordés remarquablement bien avec les images que j'ai eues en tête quand j'ai lu le livre pour la première fois.

Les trois niveaux du roman sont très bien reflétés, avec une alternance bien manipulée de couleur et de noir et blanc. Les acteurs sont adéquatement choisis et ils jouent les personnages de manière fidèle aux intentions du roman. Même les sceptiques les plus convaincus fermaient leurs bouches, malgré l'énorme succès - le 29 décembre 2005, plus de 80 millions de personnes ont regardé le programme.

Dois-je trouver des démérites ? Bon... quelques personnages qui ont prêté de la couleur au roman m'ont manqué, comme le docteur Kouzmine et Abaddona. Et la représentation de Béhémoth était un peu décevante aussi. Avec les technologies existantes il pourrait avoir été fait mieux, mais enfin je peux seulement conclure que, bien que ce soit «seulement» de la télévision, cette série ne désillusionne pas et son mérite principal est probablement le fait que Boulgakov a maintenant trouvé une audience beaucoup plus grande qu'il pourrait jamais avoir eu avec ses livres.

Détails techniques

Médias
DVD (2 DVD box set)

Réalisateur
Vladimir Bortko

Acteurs
Anna Kovaltchouk, Aleksandr Galibin, Oleg Basilashvili

Date
2005

Temps
500 minutes

Langues
Russe

Sous-titres
Français, anglais, néerlandais, espagnol, allemand, italien

Ici vous pouvez regarder un fragment du feuilleton soustitré en français



Partagez cette page |