Les Manuscrits ne brûlent pas

Français > Contexte > Contexte historique > Vitali Chentalinski > Les Manuscrits ne brûlent pas

En 1997 la chaîne de télévision éducative néerlandaise RVU a commandé la réalisation d'un documentaire basé sur les conclusions de la recherche de Vitali Chentalinski dans les archives du KGB.             

Le film était intitulé les Manuscrits ne brûlent pas, d'après la déclaration réputée de Woland dans le Maître et Marguerite. Du grand nombre de résultats, la chaîne a choisi les dossiers sur Mikhaïl Boulgakov, Andreï Platonov, Osip Mandelstam et Isaac Babel. La partie sur Boulgakov dans le film a été intitulée l'Artiste Diabolique.

L'Artiste Diabolique est présenté par Vitali Chentalinski lui-même et con-tient des extraits du journal de Boulgakov, des images rares des archives du KGB - y compris la correspondance de Boulgakov avec Staline et Gorky - et un interview avec le dramaturge Vitali Vilenkine, qui a été le doyen et professeur d'histoire du département des Études des Arts à l'École du Théâtre d'Art MKhat à Moscou. Vilenkine a accompagné Boulgakov lors de son fameux voyage en train à Batoumi, la ville natale de Staline, le 15 août 1939 et il en parle de manière étendue dans le documentaire.

Deze productie kwam tot stand met steun van het Stimuleringsfonds Ne-derlandse Culturele Omroepproducties. De film werd op 3 december 1997 op de Nederlandse televisie vertoond.

Cette production a été rendue possible par le soutien du Stimuleringsfonds Nederlandse Culturele Omroepproducties. Le film a été diffusé à la télévi-sion néerlandaise le 3 décembre 1997.

Détails

Durée: 78'56

Collaborateurs

Règie: Reza Allamehzadeh
Production: Sjifra Herschberg, Lies Janssen
Rédaction finale: Willem van Toorn
Caméra: Leon Paquay
Montage: Pim Verdonk



Partager cette page |