Abadonna

Français > Personnages > Personnages diaboliques > Abadonna

Rôle

Abadonna se manifeste seulement dans le roman au début du bal de Woland. Selon Woland il est «d'une impartialité rare». Sa sympathie va également aux deux camps opposés. En conséquence, les résultats sont toujours semblables des deux côtés. Il a sorti du mur un homme maigre à lunettes noires. Surtout ces lunettes ont fait une forte impression sur Marguerite. Abadonna est aveugle, pour éviter de montrer sa sympathie. Il apparaît seulement quelques fois et seulement pendant un court temps. Parce que «il n’est encore jamais arrivé et il n’arrivera jamais qu’Abadonna apparaisse à quelqu’un avant terme».

Au bal il n'est pas toujours visible, seulement pour quelques moments courts et entourépar d'autres qui lui ressemblent - tous vêtus de noir et jeunes. Quand Baron Meigel a été accusé par Woland pour être un mouchard et un espion, Abadonna s'est levé devant lui et a ôté ses lunettes l’espace d’une seconde. Au même instant, un éclair jaillit des mains d’Azazello, il y eut un petit bruit sec pareil à un claquement de mains, et le baron commença à tomber à la renverse, tandis qu’un sang vermeil giclait de sa poitrine et inondait son plastron empesé et son gilet.

Contexte

Woland mentionne le nom d' Abadonna pour la première fois quand lui et Marguerite contemplent son globe spécial. Marguerite se pencha sur le globe, et vit le petit carré de terre s’agrandir, devenir multicolore, se transformer en une sorte de carte en relief. C'était la Guerre civile espagnole de cette période (1936-1939). Margarita a distingué une petite figure de femme étendue par terre, et près d’elle, un enfant qui gisait dans une mare de sang, les bras écartés.  «Et voilà», dit Woland en souriant. «Celui-ci n’a pas eu le temps de commettre beaucoup de péchés. Le travail d’Abadonna est impeccable».

Boulgakov étais fortement touché par la Guerre civile espagnole. Il en a écrit beaucoup de lettres. Dans les douze ans que Boulgakov a travaillé sur Le Maître et Marguerite, la scène avec le globe spécial s'est seulement manifestée en 1937, quand cette guerre était sur la radio tous les jours. L'observation de Woland sur les nouvelles sur la radio est une référence à ces émissions journalières . Boulgakov était convaincu que les guerres ne pouvaient pas être arrêtées par les mots d'indignation, mais seulement par la violence armée contre l'agresseur.

Abadonna vient du mot hébraïque אבדון. C'est prononcé comme avaddon, ce qui signifie destruction ou destructeur. Dans le Livre Job 26:6, 28:22 de l'Ancien testament c'est un autre nom pour le shéol, l'endroit des morts. Dans le Livre Révélation 9:11 du Nouveau Testament on appelle Abadonna «l’ange de l'abysse». Dans la mythologie grecque son rôle est joué par dieu Apollo.

Transformation

Abadonna n'est pas présent quand les personnages diaboliques retournnent à l’enfer et nous n'entendons plus de lui. Ce qui est bon, puisqu'il se manifeste seulement quand sa présence est exigée.



Partager cette page |