Azazello

Français > Personnages > Personnages diaboliques > Azazello

Rôle

Azazello est un homme de petite taille mais ses épaules étaient extraordinairement larges. Il portait un chapeau melon, et une canine saillait de sa bouche, rendant hideuse sa physionomie, par elle-même singulièrement abjecte. Pour comble, ses cheveux étaient d’un roux flamboyant. C’est lui qui lui a invité Marguerite à rencontrer Woland et qui lui a donné la crème qui la changera dans une sorcière.

Après le bal de Satan, quand Woland, dans la petite compagnie de son escorte et ses serviteurs, jouit d’un dîner convivial dans l'appartement, il présente un truc stupéfiant avec un fusil automatique, un oreiller et sept de pique. «Je ne voudrais pas me trouver en face de vous quand vous avez un revolver entre les mains», disait Marguerite, et elle regardait Azazello en minaudant. Parce qu’elle avait toujours été passionnément attirée par les gens qui étaient capables d’accomplir des actions de premier ordre. «Précieuse reine», piaillait Koroviev, «je ne recommande à personne de se trouver en face de lui, même s’il n’a pas de revolver entre les mains! Je vous donne ma parole d’ancien chantre et chef de chœur que personne ne ferait de compliment à celui qui s’y risquerait.»

Contexte

Boulgakov ajoute une fin italienne au nom hébreu Azazel, un démon qui vivait dans le désert

Dans l’apocryphe Livre d'Hénoch de l'Ancien testament, Azazel était le chef des grigori, un groupe d'anges tombés qui se sont accouplés avec des femmes mortelles, dont découlait un genre de géants, connu comme les Nephilim. Azazel est particulièrement digne de mention parmi le grigori parce que c’était lui qui a enseigné aux hommes comment faire des armes de guerre, et aux femmes comment faire des cosmétiques et se maquiller. C’est donc grâce aux Azazel que les femmes ont appris «l’art coupable» de peindre leurs visages, donc il est clair pourquoi il offre la crème qui rend Marguerite jeune de nouveau. Finalement, les enseignements d'Azazel ont créé une telle iniquité que Dieu a décidé de détruire toute la vie sur terre avec la notoire Inondation de Noah.

Azazel est un personnage diabolique commun dans beaucoup de religions. Dans la tradition juive Azazel était un démon vivant dans la région sauvage. Cette tradition juive a eu des disciples en Algérie et Maroc. Selon le rabbin Rashi Azazel était le nom d'une falaise. Dans l'Islam Azazel est un Dzhin jeté du ciel parce qu'il avait refusé d'adorer Adam et parce qu'il était passionné par son concupiscence pour des filles mortelles.

In modern Hebrew the expression «go to azazel» means as much as «drop dead». Objects that «went to azazel», are broke and irreparable. And time, money or efforts that «went to azazel» are forever lost. In short, azazel is always a negative destination.

En hébreu moderne l'expression «va à azazel» signifie autant que «tombe mort». Les objets qui «sont allés à azazel», sont cassés et irréparables. Et le temps, l'argent ou les efforts qui «sont allés à azazel» sont pour toujours perdus. En bref, azazel est toujours une destination négative.

Transformation

Quand les démons sont transformés de nouveau à leur forme originale les absurdes et horribles chicots jaunes d’Azazello avaient complètement disparu, et son œil borgne s’était révélé faux. Les deux yeux d’Azazello étaient identiques - vides et noirs -, et son visage était blanc et glacé. Azazello avait maintenant son aspect authentique, son aspect de démon des déserts arides, de démon-tueur. C'est une allusion au Livre d'Hénoch, dans lequel Azazel, sur la propre demande de Dieu, est jeté dans l'obscurité par l'archange Raphael et disparaît dans le désert. Dans la Bible hébraïque il y a un lien vers ça en connexion avec une chèvre envoyée à la région sauvage. Dans Leviticus 16:10 est décrit : "«Et le bouc sur lequel est tombé le sort pour Azazel sera placé vivant devant l'Eternel, afin qu'il serve à faire l'expiation et qu'il soit lâché dans le désert pour Azazel.»

La première fois que Boulgakov joue avec l'idée de donner un rôle à ce personnage était en 1930. Sur une note d'un safed qu'il a écrit:

«La réunion de poète avec Woland
Marguerite et Faust
Messe noire
Vous ne lèverez pas les petites collines. Vous n'écouterez non plus la foule. Mais vous écouterez la romance.
Chèvre de Marguerite
Cerises. Fleuve. Vers. Histoire avec le rouge à lèvres.»



Partager cette page |