Le Maître et Marguerite dans le rock & roll

Français > Adaptations > Musique > Rock & Roll

Parmi le nombre de musiciens qui ont trouvé leur inspiration dans Le maître et Marguerite, l'on peut trouver beaucoup d'artistes du monde du rock. Le premier, et pas le moindre, fut Mick Jagger, qui avait reçu le roman qui venait d’être publié en 1967 de sa petite amie Marianne Faithfull et qui, pour la première fois dans l'histoire des Rolling Stones, écrirait une chanson tout seul, sans l'aide de son frère jumeau musical Keith Richard.

Beaucoup d’autres artistes plus jeunes se sont aussi sentis attirés par le roman. Comme, par exemple, les groupes Pearl Jam, The Tea Party ou Franz Ferdinand - ces derniers ont toujours la chanson Margarita, Love and Destroy sur leur répertoire.

Ce qui est frappant, mais non pas surprenant, c'est le grand nombre de groupes du genre du heavy metal, du power ou de la gothique dans la liste. Sans vouloir suggérer qu'ils n'auraient pas complètement compris le roman de Boulgakov il est cependant frappant que ces groupes mettent surtout, et souvent de manière unidimensionnelle, l'accent sur les aspects démoniaques du Maître et Marguerite dans leurs chansons. Parfois, le lien avec le roman est difficile à trouver, sauf par le nombre de fois que les noms Woland ou Behemoth sont criés.

Il est possible que j'ai raté certains groupes ou chansons. Ainsi, si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pasà me contacter.

Cliquez ici pour prendre contact

Vidéos



Partager cette page |