Le théâtre des Variétés

Français > Lieux > Lieux du roman > Le théâtre des Variétés

Dans le théâtre des Variétés Woland et son escorte organisent une représentation de magie noire dans lequel le maître de cérémonie George Bengalski est décapité, dans lequel les dames du public peuvent farfouiller à cœur joie dans une abondance de vêtements de luxe et de bijoux ce qui cause des scènes chaotiques et hilares. Une représentation aussi dans laquelle les tchervontsi ou les billets de dix roubles tournoient partout sur les spectateurs et dans laquelle l'invité d'honneur de cette nuit, Arcadi Appolonovitch Simpleïarov, le président présomptueux de la Commission pour l’acoustique des théâtres de Moscou, est révélé pour être un noceur, en présence de sa femme et sa jolie nièce. En bref: «le théâtre des Variétés ressemblait maintenant à une espèce de tour de Babel».

Le Театр Варьете ou théâtre des Variétés n’existe pas, c’est un bâtiment fictif. L'idée est fondée sur le Государственный Московский мюзик-холл ou le Music-hall de Moscou des années '20, qui était situé au début de l'oulitsa Bolchaïa Sadovaïa, à la Place Triumfalnaïa, où est maintenant situé le Théâtre de Satire.

Ce bâtiment, à quelques pas de l'appartement où Woland et ses acolytes s'installeront, a été construit en 1911 comme un cirque rond par l'architecte Bogdan Mikhaïlovitch Nilus (1866-1919). Il l'avait conçu comme le cirque russe des frères Nikitin, , Dmitri (1835-1918), Akim (1843-1917) et Piotr (1846-1921), qui ont voulu faire concurrence au cirque existant sur le Boulevard Tsvetnoi. Boulgakov a encore pu visiter le cirque de Nikitin avant qu'il a été fermé définitivement au début des années '20 et il l'a décrit dans ses romans Les Œufs Fatals et Cœur de Chien.

En 1926 le cirque a été transformé en théâtre et rebaptisé comme le Deuxième Cirque d'État - Music-hall et après cela comme Music-hall de Moscou. Il y avait 1.766 places et beaucoup de balcons. Un des actes était appelé Les Acteurs de la Variété. Ce qui peut-être la raison pourquoi Boulgakov a choisi le nom de théâtre des Variétés.

En 1930 il existait un guide de théâtre appelé Les Théâtres de Moscou qui décrivait le Music-hall comme un endroit où, en plus de la compagnie permanente, beaucoup d'artistes soviétiques et étrangers ont joué. Il a existé jusqu'à 1936. Après cela le bâtiment a été utilisé comme un théâtre d'opérettes.

Sur l'endroit où Boulgakov situe le théâtre des Variétés dans Le maître et Marguerite, est maintenant situé le Московский академический театр Сатиры [Moskovski akademitcheski teatr Satiri] ou le Théâtre Académique de Satire de Moscou. En 1963 le bâtiment a connu des rénovatons substantiels et il a commencé à avoir plus l’air d’un théâtre que d'un cirque. L'extérieur est une construction vilaine en béton maintenant. Seulement le dôme, qui ressemble à un ovni, fait allusion à ce qui une fois était un cirque.

Derrière le Théâtre de Satire est le Jardin de l'Aquarium, un parc agréable et silencieux, dans lequel est situé le Государственный Академиский Театр имени Моссовета [Gosoudarstvenni Akademiski Teatr Imeni Mossoveta] ou le Théâtre Académique d'État Mossovet. Sur le répertoire de ce théâtre est, parmi d'autres, Revizor, une pièce de théâtre écrite par Nikolai Vasilevitch Gogol, que Boulgakov a encore adapté comme un scénario de film. Pour un film qui, comme vous l’avez sans doute déjà deviné, n'a jamais été réalisé.

Métro: Маяковская (Mayakovskaya)



Partager cette page |