L'étang du Patriarche

Français > Lieux > Lieux du roman > L’étang du Patriarche

En russe l'étang s'appelle Патриарши пруды (Patriarchi Proudi), en français  L’étang du Patriarche, en singulier. En russe le nom est pourtant en pluriel. Bien qu'il y ait seulement un étang dans ce parc situé entre Malaïa Bronnaïa ulitsa à l'est, Bolchoï Patriarchy pereulok au sud, Patriarchy pereulok à l'ouest et Ermolaïevsky pereulok dans le nord. C’est un grand étang entouré par un large sentier pour piétons avec des bancs. Boulgakov a vécu à proximité.

Le nom fait allusion au Patriarche, le chef de l'Église Orthodoxe russe qui avait sa résidence près du parc. Dans le passé il y avait trois étangs, comme suggéré par le nom d'une rue à proximité : Trekhproudny pereulok ou l'Avenue des Trois Étangs. En 1918, après la révolution, les étangs ont été rebaptisés en Étangs des Pionniers.

Dans Le maître et Marguerite, un objet rond et de couleur sombre est projeté sur les pavés qui montent vers la grille de l’allée. C'est la tête coupée de Berlioz. Avec cette expression la clé est donnée pour le reste du roman. Woland est le diable en personne qui, avec ses compagnons, monte des scènes à Moscou pendant quelques jours. C'est pour cela que Boulgakov nous donne le bon conseil: «Никогда не разговаривайте с неизвестными» ou «Ne parlez jamais à des inconnus».


Mais il est où, le tramway?

Le tramway qui va décapiter Berlioz «apparaît au tournant du passage Ermolaïevski, pour prendre la ligne nouvellement installée de la rue Bronnaïa». Boulgakov était obligé de mentionner que cette ligne était «nouvellement installée» parce que la plupart des historiens sont d'accord pour dire qu'il n'y avait aucune ligne de tramway à cet endroit. Mais l'influence du roman de Boulgakov est tellement importante que beaucoup de Moscovites «se souviennent» d'une telle ligne.

Cependant, dans une très longue interview, publié par le critique littéraire et psychologue Leonid Parchine (1944-2010), Tatiana Lappa (1892-1982), la première femme de Boulgakov a déclaré: «Il y avait un tramway sur Bolchaïa Sadovaia, mais pas à l'étang du Patriarche. Nous y avons vécu pendant plusieurs années, et il n'y avait pas de tramway».

Boris Myagkov (1938-2003), un chercheur en littérature qui a écrit plusieurs ouvrages sur Boulgakov, a déclaré qu'il avait trouvé un article de journal de 1929, dans lequel il était écrit que la construction d'une ligne de tram était prévue pour le quartier de la Malaïa Bronnaïa et Spiridonovka. Mais une enquête approfondie dans les archives de l'Управление организации пассажирских перевозок ou l'Administration de l'Organisation du transports public à Moscou, et plusieurs entretiens avec d'anciens employés de cette organisation n'ont donné aucune indication dans ce sens.


Interdiction de parler aux étrangers

Le parc du Patriarche est encore toujours un endroit populaire à Moscou, juste à cause de cette association avec Boulgakov. Pour modérer cette popularité les authorites soviétique ont placé une statue du fabuliste classique Ivan Andreïevitch Krylov (1769-1844) au cours des 'années 70 dans le parc. Mais cela ne pouvait pas diminuer la popularité de Boulgakov. Devant le parc l'on trouve le Café Margarita, un café pour les amateurs de Boulgakov et la magie noire.

Le 20 juin 2012, la connexité de l'étang du Patriarche avec Le maître et Marguerite était à nouveau illustré par l'installation d'un panneau de signalisatione pendant la nuit. Il s'agit d'un panneau d'interdiction avec les silhouettes très connues du professeur Woland, accompagné par ses acolytes Koroviev et Béhémoth. Sous le signe est mentionné ce qui est interdit exactement: Запрещено разговаривать ц незнакомцами ou Interdiction de parler aux étrangers. L'idée semble être conçue par un certain Aleksandr Vilenski de Moscou, avec le soutien de la Maison de Boulgakov, le musée et théâtre situé au rez-de-chaussée de Bolchaïa Sadovaïa ulitsa numéro 10.

La préfecture du District central de la ville de Moscou a fait savoir dans une réaction que le panneau n'est pas légal, mais qu'ils n'envisagent pas de l'enlever. «Le panneau ne fait pas mal à personne, et il sert comme mémoire de l'œuvre immortelle de Mikhaïl Boulgakov,» a déclaré un porte-parole de la préfecture


Disputes

Les touristes qui visitent l'étang du Patriarche à Moscou, y trouvent un grand monument, mais sont souvent surpris de voir qu'il s'agit d'un monument au fabuliste russe Ivan Krylov, et non à Mikhaïl Boulgakov ou Le maître et Marguerite. Est-ce que les autorités de la ville de Moscou ne sauraient pas que beaucoup de gens associent l'étang du Patriarche avec notre roman bien-aimé? Si, ils le savent. En 2002 et 2003, lorsque votre webmaster venait juste de découvrir Le Maître et Marguerite, l'étang du Patriarche à Moscou était complètement en émoi à ce sujet. En effet, le 6 décembre 2002, la ville avait commencé des travaux pour construire un monument à Mikhaïl Boulgakov. Des excavateurs ont été amenés pour nettoyer l'étang du Patriarche et pour construire une grande station de pompage pour une fontaine, sous la forme d'un primus géant qui ferait partie du monument. Autour du primus figureraient des personnages du Maître et Marguerite. Le 8 décembre 2002 cependant, l'on a protesté avec véhémence contre le mémorial. Les dimensions du primus, ainsi que le parking et le centre commercial qui seraient construits en même temps, fûrent fortement critiqués.

En partie suit aux efforts d'Aleksandr Morozov, un auto-proclamé «Sauveur de la Maison de Boulkagov», les émotions avaient chauffées de telle sorte que, le 6 février 2003, le sculpteur Alexandre Roukavichnikov, a annoncé qu'il ne participerait plus à la réalisation du mémorial.

Cliquez ici pour lire plus sur l'opposition contre le monument

L'endroit du parc est maintenant restitué dans son ancienne gloire, Krylov est à sa place de nouveau.

En octobre 2012, l'étang était de nouveau dans l'actualité par la décision du Département de la Culture de la ville de Moscou de confier la gestion du Musée M.A. Boulgakov, qui est situé dans l'appartement numéro 50 dans Bolchaïa Sadovaïa oulitsa numéro 10, à l'architecte italien Gabriele Filippini et son épouse russe Olga Moskvina. Dans leur projet est prévue une installation flottante sur l'étang du Patriarche. Cela ne vous étonnera probablement pas que nous n'avons plus jamais entendu parler de ce projet.


Nouvelles évolutions

En novembre 2015, avec le 125ème anniversaire de Boulgakov en vue, le Département des monuments de la ville a donné son approbation à une idée de la Maison de Boulgakov d'utiliser certaines des sculptures de Roukavichnikov pour marquer une promenade touristique entre l’étang du Patriarche et la Maison de Boulgakov à la Bolchaïa Sadovaïa oulitsa no. 10.

Le notoire primus ne serait pas présent, mais Boulgakov lui-même serait assis sur un banc au bord de l'étang, près du panneau de signalisation avec les mots «Ne parlez jamais à des inconnus», qui a été placé à cet endroit par des «inconnus» le 20 juin 2012. Cette information a été annoncée par Nikolaï Goloubev, le directeur de la Maison de Boulgakov, au journal Izvestia. Selon Goloubev, c’est exactement l'endroit où la conversation entre Mikhail Berlioz, Ivan Biezdomny et Woland a été situé par Boulgakov dans Le maître et Marguerite.

Le sculpteur Roukavichnikov n’était pas vraiment heureux par le fait que son monument serait divisé en morceaux, mais il était heureux que ses sculptures, qui ont été couchés dans le stockage de plus de 15 ans, seraient enfin montrées. «J'ai conçu un monument architectural inhabituel et intéressant, dont ne reste presque rien. Mais je suppose que c'est mieux que rien,» a-t-il dit. Nous sommes curieux de voir comment ça va evoluer.


Café Margarita

Du côté est de l'étang du Patriarche pittoresque, la porte d'entrée de ce petit café intime est marqué par une peinture murale aux couleurs vives représentant une scène du Maître et Marguerite. Ici on trouve depuis longtemps un endroit préféré pour les touristes et les autochtones.

Cliquez ici pour lire plus sur Café Margarita


Le Pavillon

En mars 2011, le Syndicat des restaurants, une association qui exploite également le fameux restaurant Oblomov à Moscou,  a ouvert le restaurant Pavillon dans le beau pavillon jaune vif qui marque l’étang.

Au mois de juillet 2011, le restaurant Pavilion était plus que jamais lié au Maître et Marguerite. Puisque le menu offrait tous les plats que Mikhaïl Boulgakov a décrit dans le dialogue entre les écrivains Ambroise et Foka devant la maison de Griboïedov.

Dans un cadre d'une beauté exceptionnelle vous pouviez vous régaler du sandre au naturel, des œufs-cocotte, du potage printanière et du sterlet coupé en morceaux entourés de queues d’écrevisse, pendant que vous admiriez l’étang où, au déclin d’une journée printanière particulièrement chaude, deux citoyens firent leur apparition sur la promenade. Mais je n’ai pas vu le fameux Fliyaki gospodarskye sur le menu…

Restaurant Pavillon
Bolchoï Patriarchi pereulok, 7
+7 (495) 697-5110

Cliquez ici pour visiter le site web du restaurant Pavillon

Métro: Маяковская (Mayakovskaya)



Partager cette page |