8. Duel d'un professeur et d'un poète

Français > Le roman > Annotations par chapitre > Chapitre 8

La clinique du docteur Stravinski L'hôpital de Stravinski

La clinique du docteur Stravinski est inspirée par l'Hôpital de la ville No. 1 à Khimki, dans la partie nord de Moscou. Ce bâtiment a été construit en 1907, à l'origine comme une datcha pour l'homme d'affaires et le bienfaiteur Sergueï Pavolvitch Patrikeïev (1867-1914). Patrikeïev était un membre du Conseil de la ville de Moscou et curateur honoraire de l'École du Tsar Aleksei. La maison a été conçue par l'architecte réputé Frantz Schechtel, pseudonyme de Fiodor Osipovitch Osipovich Chechtel (1859-1926), qui avait également conçu le Théâtre d'Art MKhAT de Moscou en 1902, et qui a réalisé encore beaucoup d'autres maisons remarquables à Moscou.

Cliquez ici to pour une description détaillée de cette clinique

Hé, dites donc! C’est comme au Métropole! Hôtel Metropol

L'hôtel Metropol - sans «e» à la fin - a été construit entre 1899-1903 par l'architecte britannique William Walcot (1874-1943). Cet hôtel chic d'Art nouveau doté de 400 pièces et suites est décoré avec des mosaïques de l'artiste Mikhail Vroubel (1856-1910). La construction a été financée par l'industriel, commerçant et entrepreneur Savva Ivanovitch Mamontov (1841-1918), qui a voulu construire un centre culturel. Walcot a participé à un concours ouvert avec un projet sous le nom de code Женская головка [Jenskaïa golovka] ou La tête d'une dame, et il a remporté le quatrième prix. Le gagnant fut Lev Nikolaïevitch Kekouchev (1862-1917/1919?). Cependant, Mamontov a écarté la décision du jury professionnel, et a confié le projet à Walcourt, tandis que Lev Kekouchev a plus tard rejoint l'équipe en tant que chef de projet. Plus d'une fois, les plans originaux de Walcot ont été modifiées dans le processus. En fait, il y a peu de commun entre le bâtiment existant et le projet de 1899.

Le Metropol a été le lieu de beaucoup d'événements historiques, comme les discours de Lénine et les réunions du Comité Central de la République russe en 1918-1919. C'était un des hôtels spécialement destinés aux étrangers. C'est toujours un des hôtels les plus luxueux de Moscou.

Cliquez ici pour voir comment l'hôtel se présente aujourd'hui


On lui demanda absolument tout sur sa vie passée

Encore une fois, nous voyons une référence à la franc-maçonnerie. Avant qu'un Apprenti est autorisé à être introduit, il est soumis à un examen approfondi, similaire à l'interrogatoire d'Ivan sur «sur son tonton Théodore qui habitait Vologda et buvait comme un trou». Lors de cette entrevue, le candidat n'a aucun contact avec des francs-maçons, en dehors des enquêteurs. Il rencontrera le Grand Maître suelement après l'examen. Dans le roman, de l'interrogatoire d'Ivan est réalisée par «trois personnages: deux femmes et un homme, tous trois vêtus de blanc». Seulement après l'interrogatoire il rencontrera personnellement le docteur Stravinski.

L'intérêt de Boulgakov pour la franc-maçonnerie pourrait être expliqué par le fait que, en 1903, Afanasi Ivanovitch Boulgakov (1859-1907), théologien et historien de l'Église, et le père de Mikhaïl Afanasievitch, avait écrit un article sur La franc-maçonnerie moderne dans sa relation avec l'église et l'état, qui a été publié dans Les actes de l'Académie théologique de Kiev. Boulgakov fait référence à la franc-maçonnerie à plusieurs endroits dans le roman.

Cliquez ici pour lire plus sur la franc-maçonnerie dans Le maître et Marguerite



Partager cette page |